Bienvenue aux nouveaux membres du forum.
Pensez à poster une petite présentation dans la rubrique
"c'est à vous"
 Merci.


    le lierre (hedera)

    Partagez

    did
    Ginkgo Biloba

    Nombre de messages : 335
    Age : 52
    Localisation : proche toulouse
    Date d'inscription : 28/07/2007

    le lierre (hedera)

    Message par did le Ven 17 Aoû - 7:55

    Le lierre est la liane grimpante épiphyte et/ou rampante et grimpante de la famille des Araliacées la plus répandue dans les régions tempérées. Le genre Hedera comprend plusieurs espèces sélectionnées et cultivées comme plantes ornementales d'intérieur ou d'extérieur. La plus commune est le lierre grimpant ou lierre commun, Hedera helix.





    étymologie
    Le nom français « lierre » vient du latin hedera (de haedere, attacher). Hedera a d'abord donné èdre, puis ierre, et ce dernier agglutiné avec l'article défini a donné lierre. On trouve des traces de ierre dans la toponymie, par exemple avec la ville d'Hyères (Var).


    Description
    Le lierre selon où il pousse et s'il est ou non taillé prend la forme d'une liane ou d'un buisson

    Le lierre n'occupe généralement que le tour du tronc et la base du houppier, laissant les branches principales au soleil.


    Très résistant au froid, à la déshydratation (grâce notamment à la cuticule cireuse de ses feuilles), il est actif (photosynthèse, production de pollen/fécondation, production de fruits) à l'automne et en hiver, alors que les feuillus sont en phase de repos. En juin, alors que les autres arbres sont en plein phase de croissance, le lierre entre en phase de repos et perd ses feuilles dont la décomposition rapide libère des éléments minéraux assimilables par les autres arbres de la forêt; et lorsque son arbre support entre en phase de repos, le lierre fleurit (octobre) et utilise des ressources (eau, lumière) que n'exploite plus le chêne : il y a partage spatio-temporel des ressources minérales dans le temps. Il semble que la longue co-évolution lierre-arbre ait abouti à un partage de l'espace aérien et de la durée de l'année pour l'utilisation optimale par les deux organismes des ressources en eau, en nutriments et en énergie solaire.
    Contrairement à une idée autrefois répandue, le lierre n'est donc pas du tout un parasite, et il ne vit pas non plus au dépend de l'arbre tuteur, l'association semblant même être presque de type symbiotique ou pour le moins de bénéfice mutuel. (car le lierre peut aussi vivre sur le sol, mais il n'y fructifie pas). Son feuillage sombre protège le tronc des pluies d'hiver et de la gelure (En zone froide et humide, le gel est une des premières causes de dépréciation des bois). Le lierre enfin abrite de nombreux animaux utiles pour l'arbre et il présente des capacités remarquables par exemple de détoxication de l'air chargé de Benzène (qui est un des composants, cancérigène et mutagène qui a remplacé le plomb de l'essence).

    Il est d'ailleurs rarissime que le lierre envahisse tout un arbre alors que l'élimination par compétition d'un arbre dominé par un arbre dominant un phénomène des plus commun); Le lierre protège les lisières forestières de la déshydratation et des effets des UV.

    Le lierre ne dégrade pas tous les murs, même maçonnés en terre, surtout si ces derniers sont absolument secs. S'il bouche une gouttière et que l'eau ruisselle sur le mur, il peut alors, à l'aide de bactéries symbiotes produire des racines qui s'insèrent entre les briques ou les pierres. Par contre, à long terme, le lierre peut détruire complètement un mur en pierre sèches. Des branches fines s'insinuant entre les pierres finissent par grossir tellement qu'elles déplacent les pierres et déchaussent le mur.


    Caractères botaniques

    La forme des feuilles, d'une très grande variabilité, ne suffit pas à distinguer entre elles les espèces et sous-espèces.

    Arbrisseaux rampants ou grimpants, à feuilles alternes, persistantes, entières, plus ou moins découpées en lobes.

    Fleurs jaune verdâtre, regroupées en ombelles, ayant une corolle à cinq pétales et un calice réduit à cinq pointes.

    Fruits charnus (baies) devenant noirs à maturité.


    Principales espèces :
    Lierre grimpant, Hedera helix L.


    Lierre d'Irlande, Hedera helix subsp. hibernica


    Lierre des Açores, Hedera azorica Carr.


    Lierre des Canaries, Hedera canariensis Willd


    Lierre de Colchide, Hedera colchica


    Lierre du Népal, Hedera nepalensis



    Lierre du Japon, Hedera rhombea


    Hedera helix 'Marginata Elegantissima'


    Lierre panaché / Hedera helix 'Adam'


    Lierre panaché / Hedera helix 'Little Diamond'


    Lierre panaché / Hedera helix 'Goldheart'


    Lierre 'Glacier'/Hedera helix 'Glacier


    Lierre 'Gloire de Marengo'/Hedera algeriensis 'Gloire de Marengo'


    bon il en existe pas mal d'autres varietés mais on ne peux toutes les citées Wink

      La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc - 23:56